Les Jardins Exotiques de bouknadel
Grâce à ses collections de plantes et d'animaux exotiques, ses multiples jardins et son circuit pédagogique, les Jardins exotiques de Bouknadel se classe parmi les plus importants et les plus beaux jardins du Maroc. Ils sont situés sur la route nationale n°1 à 10 Km de Salé vers Kenitra.
FM6E
Historique

Crées au début des années 50 par l'ingénieur horticole français, M. Marcel François, Les Jardins Exotiques de Bouknadel furent ouverts au public dix années plus tard.

L'espace se présentait alors en trois zones : une zone d'accueil, comprenant une aire de jeux et de pique-nique ; une aire de production horticole ; et enfin, de loin la plus impressionnante, la zone jardins, un Jardin-nature, un Jardin-culture et un Jardin didactique doté d'un vivarium, d'un aquarium et d'une ménagerie.

Saluées pour leur beauté et leur diversité, Les Jardins Exotiques, au-delà de leurs plantations et de leurs chemins variés surprenaient par la créativité et la plasticité des compositions, la perfection méticuleuse et l'esprit de rigueur de leurs aménagements, le réalisme des ambiances évoquées où rien n'a été laissé au hasard (paysages, biotope, climat…) avec d'infinies possibilités d'interprétation.

A ce titre, si les Jardins-natures reconstituaient des forêts de pays ou de régions lointaines (comme le Congo, les Antilles, le Pérou, la Chine, le Japon ou la Polynésie…), les Jardins-cultures quant à eux traduisaient la connaissance des hommes et nous plongeaient tout en poésie dans l'art de vivre de civilisations séculaires.

La réhabilitation des Jardins sera le fruit de la volonté de S.A.R. la Princesse Lalla Hasnaa et la vive traduction de son souhait : Le respect du projet original de M. Marcel François et la création d'un centre éducatif au rayonnement international.

Grâce aux efforts conjugués de La Fondation Mohamed VI, la Fondation BMCE Bank pour l'éducation et l'environnement, la Direction Générale des Collectivités Locales et l'ONMT qui a financé les études, la première tranche de réhabilitation des jardins a démarré au cours de l’année 2002.

Englobant les végétaux, le réseau d'irrigation, les bâtiments, les ouvrages d'art et l'alimentation électrique, la réhabilitation prend également en compte des actions parallèles, telle que l'acquisition d'un terrain limitrophe aux jardins pour y réaliser une médiathèque, un arboretum et une fermette pédagogique. Un café restaurant, un espace de loisirs pour enfants .

A ces actions, s'ajoutent la réalisation d'un parking et l'aménagement par le ministère de l'Equipement et des Transports d'un carrefour sécurisant l'accès des visiteurs à cet espace.

Par ailleurs, un comité scientifique supervisé par l'institut agronomique et vétérinaire Hassan II a été mis en place pour favoriser la recherche et tisser un réseau de contacts et de coopération avec les autres jardins et parcs nationaux à travers le monde.

Dates clés :

Avril 2011 Inauguration du circuit pédagogique mis en place au sein des Jardins exotiques.

2005 Ouverture au public.

2002 Démarrage de la première tranche de l’opération de rénovation et des opérations de reconstruction.

2002 Cérémonie de signature de la convention-cadre avec La Fondation BMCE pour l’Education pour la réhabilitation des Jardins Exotiques de Bouknadel, Présidée par S.A.R La Princesse Lalla Hasnaa au siège de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’environnement.

1961 Ouverture au public des Jardins Exotiques comprenant un Jardin-nature, un Jardin-culture et un Jardin-didactique.

1951 Création des Jardins Exotiques de Bouknadel.